La fée qui est en nous …

… ou toute autre créature fantastique !!

Je suis ravie de vous retrouver pour cet article qui m’a donné beaucoup de plaisir à rédiger.

En effet, je vais vous aider à vous connecter avec votre être féerique.

D’un point de vue psychologique les elfes et les fées reflétent l’enfant qui est en nous et que nous refoulons en grandissant (sauf si l’on est atteint du syndrome de Peter Pan, dont je vous parle très bientôt).

Mais pourquoi faire ? me demanderez vous ! Et bien tout simplement pour vous faire comprendre l’importance de conserver sa foie en la magie et en ses rêves. Une dose de féerie est toujours la bienvenue dans notre quotidien.

Personnelement, j’ai toujours aimé me déguiser, cela me permettait d’oublier ma timidité et mes soucis et d’être une autre personne. Je rayonnais littérlement de joie. A mes 20 ans, j’ai découvert ma passion pour le médiéval et alors là, autant vous dire que je suis servie niveaux costumes. Lors de mon tout premier marché médiéval, un gentil Troll m’a posé des oreilles pointues (que j’ai retiré à contre cœur, deux semaines plus tard). A cet instant ô combien magique, j’ai découvert mon être féerique. Correspond-il à mon Enfant Intérieur ? aucune idée.

J’adore observer les gens dans la rue, attablée en terrasse, un verre de limonade bien fraiche. Et si je « juge » les tenues comme dans les reines du shooping devant mes amis. En réalité, je m’adonne à un tout autre exercice. Je recherche un quelque chose de magique dans toutes les personnes : une barbe grisonnante de Magicien, des yeux pétillants et rieurs plein de malice, des tâches de tousseur ou de naissance de Lutin, les oreilles pas comme les autres, les chevelures de Sirène, des pieds de Hobbits et tant d’autres encore.  On en a tous au moins une.

Il y a en chacun de nous un être magique, certains ont en conscience et d’autres absolument pas.

Lorsque j’ai essayé de rentrer dans le moule, de me formater, la première chose que j’ai cessé de faire fut de me costumer, mais en prenant l’aspect de tout le monde, c’est là que je me suis sentie justement ridicule et pas moi. Et le pire c’est que j’ai réussi à me convaincre que c’était pourtant bien qui j’étais et ce que je voulais. Je suis devenue si triste et pleine de colère … heureusement cela n’a pas duré car une créature dont je ne soupçonnait pas l’existence est venue me sauver.

Un Faune, enfin UNE !! ma rencontre avec Fawnye est l’expérience à la fois la plus magique et à la fois la plus spirituelle qui m’à été donné de vivre jusqu’à aujourd’hui. Je cherchais un personnage différent des elfes, qui me correspond d’avantage et que l’on ne voit pas beaucoup. En surfant sur internet, j’ai découvert le peuple des chèvres pieds (faunes, satyres etc. …). Et je fus frappée par l’absence d’information aux sujets des femmes de ce peuple, pourquoi on en parlait pas ? en existe-t’il au moins ? ou à l’instar des Ents Femmes, elles ont disparus à jamais ?? puis j’ai découvert en même temps, le monde du cosplay, et surtout ces personnes qui jouaient des femmes à demi-chèvre. Et là BADABOUM, je serai moi aussi l’une d’elles, rendant ainsi hommage à ces créatures. J’ai commandé un pantalon, des sabots, des oreilles, des cornes et j’ai attendu ….

Lorsque le colis est arrivé et que j’ai enfilé le pantalon poilu avec sa petite queue, j’ai su avant même de me voir dans le miroir que ma vie ne serait plus jamais la même et que Fawnye venait de naître. J’ignorais alors à quel point j’avais vu juste.

Un sentiment semblable m’à parcouru lorsque j’étais installée au cinéma pour découvrir le Pixar : Rebelle. Mérida était mon inspiration, mon modèle … je voulais tellement être comme elle.

Donc mon être féerique est très bipolaire, Faune la plupart du temps, elle s’inspire de Mérida (d’ailleurs elle lui ressemble beaucoup). Mais aussi du personnage d’ Alice aux pays des merveilles  Un rêve que je nourris depuis longtemps est de devenir une sirène et une fée avec de grandes ailes.

Je vais vous partager quelques exercices que j’adore faire et conseiller aux gens en quête de leur magie intérieur.

Oberservez-vous dans le miroir !! et trouvez ce qui est magique dans votre physique :

Moi par exemple : j’ai des yeux qui changent de couleur suivant les saisons mais aussi d’intensité suivant mes humeurs, il y a tellement de magie en eux. Mes paumettes sont toutes rebondies, mon petit nez de lutin, mon sourire d’angelot, cet ecart entre les dents de devant, mes minis pieds et mains de hobbit.

Mais aussi vos qualités magiques :

J’ai un véritable caractère de Nain par moment et une jovialité digne des Faunes.

Curieusement lorsque je me regarde en cherchant ma magie intérieur, j’adore tout ce que je vois, ces mêmes défauts que lorsque je m’observe en humaine. Là je doute de tout et me trouve affreuse et surtout quelconque. Tandis que mes aspects magiques me redonnent confiance en moi.

Autant vous dire que j’essaye de même une touche de féerie pratiquement dans tout ce que je fais.

Voici donc un autre petit exercice pour retrouver sa magie

Dressez une liste de toutes ces choses féeriques à faire, comme par exemple (voici ici un aperçut de ma longue liste) :

  • Rituels magiques
  • Prendre du temps pour soi avec un bon bain ou massage
  • Ballade en foret
  • Danser ou chanter
  • Partir en expédition
  • Sauter dans les flaques d’eau
  • Faire un bohnomme de neige ou un Olaf
  • Lecher la pâte du gâteau qui reste au fond de la marmite
  • Attraper des flocons de neige avec sa langue ou dans ses mains
  • Ecrire ou dessiner
  • Jouer
  • Courir après les papillons
  • Regarder les nuages ou les étoiles, allongés dans l’herbe
  • Danser sous la pluie ….

Beaucoup de ces tâches sont les mêmes que pour se reconnecter avec son Enfant Intérieur. Le but est de créer votre propre liste sans aucune honte. Et y prendre bien evidemment beaucoup de plaisir.

Vous pouvez également faire la liste de toutes ces choses que vous trouvez féeriques :

  • Un arc en ciel
  • Les nuages et leurs formes
  • Les libellules et autres petites bêtes
  • Les champignons .. Of course
  • Certains mots comme : Moelleux, Farfelu, Féerie …
  • Certains paysages
  • Les magasins de bonbons
  • Le chocolat chaud
  • Le bruit de l’orage et l’odeur de la pluie
  • Certaines personnes qui m’inspirent chaque jour
  • Le yoga et autres méditations
  • Et bien sur mon travail avec les Enfants, qui sont une source inépuisable de Féerie

A vous de créer votre liste et de la mettre, quelque part, bien en vue pour pouvoir la ressortir facilement en cas de panne de magie intérieur.

Vous avez ici toutes les astuces pour vous reconnectez à votre Etre féerique Intérieur, peu importe l’aspect qu’il a … vous devez vous sentir en paix avec lui et surtout vous aimez.

 


Une réflexion sur “La fée qui est en nous …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s